Couleur locale

Le Ceebu jen (riz au poisson, prononcez tiébou diéne), j’ai goûté.
Le Ceebu yapp (riz à la viande) aussi.
Le Poulet au yassa et le yassa poisson également; sans oublier les boulettes de poisson et l’huile de palme.
Le mafé, le ceebu ketiakh (du poisson fumé et du niébé) et le “tiéré” (le couscous de mil) j’en ai également mangé.

Le lakh (prononcez lar, mil bouillie avec du lait caillé), le jus de bissap, le jus de pain de singe (le fruit du baobab, cette boisson est aussi appelée bouy) et les mangue c’était pour le coté sucré (sans oublier le thé qui lui aussi est très sucré).

Bon, j’ai donc fait un bon tour d’horizon des plats et boissons.
Que me manquait il pour pouvoir dire “oui, je connais le Sénégal”?
Et bien je vais vous le dire…

UNE PETITE CRISE DE PALU!

Et oui, j’y ai enfin eu le droit, à 11 jours du retour.
Comment c’est? Moins bien que le jus de mangue.
Non, plus sérieusement, c’est un peu comme la grippe.

On se sent faible, courbaturé, fiévreux, nauséeux; pas très bien en clair.
Je vous passerai les détails mais bon, lundi j’en menais pas large.

Mais grâce à un traitement de choc (j’ai pas le nom en tête mais les médicaments sont bien dans mon estomac), le mardi ça allait déjà mieux. Enfin faut pas non plus jouer les warrior, mais je vais beaucoup mieux. Ne vous en faites pas, surtout toi maman, ton petit garçon reviendra en entier (ou presque).

Voilà, sinon tout va bien. Un peu du mal à réaliser que dans 9 jours il y aura un avion à prendre…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *