Le faux bronzé

Faites défiler

Sujet de raillerie numéro un actuellement. Oui, je bronze. Mais pas vraiment uniformément !
Je suis toujours en bras de t-shirt, et en pantalon. Souvent, j’ai mon chapeau. Ce qui se passe, c’est que je bronze UNIQUEMENT des parties découvertes!Oui, c’est pas top. J’ai les avant-bras vraiment très très bronzés. L’arrière du coup aussi. Mais le reste, c’est catastrophique.

Quand je rentre de brousse, et que je viens de rouler dans la poussière, je suis encore plus bronzé. Mais bon, un bon coup d’eau, et ça disparaît!

Bon, trêve de balivernes. Je suis allé au village quatre fois cette semaine. J’en reviens juste d’ailleurs. Cette semaine, j’ai négocié pour l’emplacement d’un puits, discuté avec le puisatier, aidé les femmes à faire leur inventaire et fais un mini court sur « comment utiliser une balance ». Du genre de celle que votre maman ou mamie utilisait. Mais dites vous que si vous aussi l’utilisez, ce n’est pas que vous êtes une mamie ou une maman. C’est une balance où il y a un poids que l’on déplace.

Voilà, sinon il fait toujours aussi chaud. J’ai voulu faire le kéké et marcher pieds nus sur le sable. J’ai cru que j’allais mourir ! Et brûler par les pieds ! Je comprends pas comment les enfants peuvent parvenir à marcher comme cela!

En parlant d’enfant, j’ai joué avec eux ce matin. On a joué aux cibles. On trace trois cercles au sol, et on jette des perles pour marquer des points. Les plus grands jouent aux billes, faudra que je me mesure à eux voir si j’ai toujours ma pichenette légendaire (ça veut pas dire qu’elle existe pas, c’est qu’elle est EXTRAORDINAIRE).

J’ai mangé au village aujourd’hui. Trois fois en tout! Au petit déjeuner d’abord, avec dans un premier temps du couscous (mil) avec une sauce au poisson. A 9h30 c’est un peu particulier. Et ensuite, vers 10h15, j’ai mangé du « larre ». C’est du mil avec une sauce sucré au pain de singe (le fruit du baobab). Le pain de singe se mange aussi comme une friandise, c’est fondant. Par contre, faut pas croquer, y’a les graines de baobab dedans et c’est drôlement dur !!!
A 14h c’était l’heure du déjeuner. Il y avait du riz je pense, avec de l’huile de palme. C’est bon. Après ça, je suis parti, devant décliner trois autres invitations à manger.

Mais le moment le plus fort de la journée, c’était l’ouverture de la boutique. J’ai d’abord aidé à faire l’inventaire (observateur, puis je leur ai dis comment il était préférable de faire), puis j’ai eu l’honneur d’être le premier client en achetant des biscuits BIDEW (deux paquets, 100Fcfa).

Vous pourrez voir les photos du village, de la boutique et des pistes où je mange la poussière.

Submit a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *