Trop de jours sans nouvelles

Bonjour;
Ici tout va bien. A part les soucis. Mais qui sont peu nombreux.
Bon, depuis les dernières nouvelles, ya eu pas mal de choses de faites.
Donc déjà, le week end dernier je suis allé à Dakar le samedi.
Ce qui est déjà en soit un exploit car la route est longue. Et à 7 dans les taxis brousse, avec un autre grand sur la rangée du fond… Enfin, bien arrivé quand même.
Un peu de shopping, et pas mal de mouvement.
Il faut dire que l’ancien premier ministre est mis en cause dans une affaire de détournement de fonds, mais qu’ici ils décrivent comme “mise en danger de la sureté de l’Etat”. Ouai.
En gros, idrissa seck est accusé d’avoir dépensé 26 milliards de CFA de plus que les 20 milliards qui lui avaient été accordé. Ca me rappel une blague…

C’est un homme d’état africain qui vient rendre visite à un homologue français. L’africain s’étonne du train de vie du français, qui as une très grosse maison et une très grosse voiture…
“_Vous voyez l’autoroute là bas?
_Oui, répond l’africain.
_Et bien elle a couté 20 Millions, mais les sociétés ont facturé 25 millions. 5 millions pour moi!
_ Ok!”

Quelques temps plus tard, l’africain rend la politesse au français.
Et là, le français est super surpris. En effet, l’africain a un vrai palais en pleine brousse luxuriante, avec des statues en or, des fontaines, des voitures à la pelle…
“_Et dire que vous étiez étonné de mon train de vie!!! Comment avez vous fait?
_Vous voyez l’autoroute là bas?
_Non?
_Et bien voilà!”

Donc pour nos affaires, ici l’homme c’est fait arrété, et il était entendu par la justice le jour où j’étais à Dakar (on est passé à coté du palais de justice où il était).
Mais le plus fort, c’est que le soir, en retournant à la gare routière (où j’ai cru ne pas trouver de voiture, et où les prix ont grimpé parce que l’offre était inférieure à la demande!), et bien on est passé à coté de la prison… Où il venait d’être incarcéré! C’était un vrai bordel sur la corniche, avec les militants qui demandaient sa libération, les forces de l’ordres qui étaient comme en état de siège… Et le tout repris en direct à la radio. Voilà.

Le lundi, pluies d’illuvienne (oulà! je prends des risques avec ce mot…). Seulement, j’avais un rendez vous important au village.
Alors je profite d’une accalmie pour aller à la station service. Et là, re-déluge.
Trempé comme un poisson, je me suis dit que ça pourrait pas être pire en allant au village.
Ben si en faite. J’ai eu de l’eau dans mes chaussures! J’étais mais trempé de chez trempé! Je me suis donc retrouvé pieds nus, en short chez le directeur de l’école, puis chez le président des jeunes.

Ce qui est drole c’est que dès qu’il pleut, il y a plein plein de crapauds dans les flaques. Et que l’on ne fait que slalomer pour éviter les flaques. ET que c’est pas toujours possible!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *