Un long week end New Yorkais (2)

Faites défiler

Je vous ai laissé hier de façon un peu brusque. Disons qu’après avoir passé plusieurs heures à écrire le post (mais pas à le relire ) et bien le logiciel a planté. En plus, une merde n’arrivant jamais seule, les photos que j’avais trié n’étaient pas vraiment dans le bon sens. Adieu Fastone, et rebonjour Picassa.

Le premier jour fut bien rempli donc, et autant avouer que la nuit fut fort appréciée. Mais pas assez longue, parce que pour profiter au maximum, réveil à 8h afin:

  1. d’avoir à manger – la règle du premier arrivé, premier servi semble être de vigueur partout dans le continent Nord Américain, vu que même le fait d’effectuer une réservation pour le bus (facturé) ne vous garantie pas une place à bord du bus…
  2. de pouvoir profiter au maximum de mon temps à NYC

Très franchement, le petit déj était OK pour le prix de la chambre, je veux dire 34$ par nuit avec le petit déj, c’est pas du vol je trouve. Et en plus, le petit déj’, c’est fruit bégel et muffins, alors…

Direction le “New York City Fire Museum”, le musée sur les pompiers de NYC. De loin, le musée le plus sympa que j’ai fait du week end. Non pas parce que j’aime le métier de pompier, mais parce que la visite guidée par ce pompier encore en fonction, et qui est intervenu sur le site du World Trade Center, était à la fois pleine de passion pour son métier, mais aussi de rancoeur vis à vis d’une administration par laquelle il se sentait trahit. Ainsi, les pompiers n’ont jamais été aussi peu nombreux, leurs salaires ont été revu à la baisse, leur matériel est obsolète et ils ne verront jamais le mémorial promis là où plus de 340 pompiers sont morts – et bien plus encore, car de très nombreuses personnes étant intervenues au sein des secours ont par la suite développé des maladies les tuant ou les poussant à la retraite… Et quand ce pompier rencontre un autre secouriste du 11 septembre dans le musée, ils se tiennent au courant des dernières évolutions…

C’est assez choquant de voir que le seul mémorial pour ces “héros”, comme les New Yorkais les appellent, sera sans doutes uniquement ce monument au sein du musée.

Au bout de 2h, au cours desquelles bien sur il n’y en a pas eu que pour le 11 sept mais bien sur toute l’histoire des pompiers, direction ailleurs, et plus exactement le WTC.

Pas grand chose à en dire, si ce n’est qu’il n’y a rien qui rappel les tristes événements, si ce n’est un groupe de personne qui dénoncent un complot (voir wikipédia (en), 9/11 truth, loose change vidéo dispo en fr, allez sur google!) du gouvernement US au sujet des événements du 11 sept. Pour avoir vu le film loose change, c’est assez impressionnant et ça fait réfléchir.
Mais donc ici, rien ou si peu. Quelques photos sur les murs, mais rien vraiment qui ne parle des attentats.

Il y a toute fois un lieu qui rappel les événements, enfin surtout l’organisation des secours et le soutien de tous. Il s’agit de l’église où les secouristes allaient chercher confort, et dont le révérant (je ne sais pas quel type d’église c’est…) portaient une soutane avec les écussons des compagnies qui ont prêter main forte aux secours.

Passé le WTC, j’ai aussi fait un tour par Wall Street où il n’y avait rien de particulièrement exceptionnel mis à part les bâtiments du Stock Exchange.

J’ai aussi fait un “saut” par Chinatown. Et croyez moi, ça n’a rien a voir avec le Chinatown que l’on peut voir à Montréal ou à Londres. Non, ici, c’est vraiment la Chine, avec les inscriptions en Chinois, les pubs en chinois, la poste faite pour les chinois avec des panneaux en chinois… Et de quoi manger chinois partout, ce qui fait que l’on peut acheter auprès d’un vendeur ambulant du riz, des nouilles, du poulet ou des gâteaux pour aussi peu que 1$. C’est vrai qu’en fait, il est possible de manger pour pas cher à New York. Je parles pas de bon manger, je parles ici de se remplir un peu l’estomac entre deux visites. Il faut compter entre 1$ et 2$ pour un hot-dog, autant pour un pretzel, les parts de pizzas coûtent elles (dans les restaurants) entre 2,5$ et 4$ et il m’en a coûté 2,75$ pour un cheesecake (à la fraise) dans la boutique “qui fait les meilleurs de New York”. Alors oui, à côté, les Mac Do et Burger King sont cher, mais remplissent peut être un peu plus. Quoi que…

Ce qui est frappant également, c’est la quantité de faux qui circulent sur NYC. Peut être est ce le lot de toutes les grandes villes, mais ici je dois avouer que toutes les portions de rues ont leurs lots de revendeurs de fausse maroquinerie (j’ai eu la chance de les voir enlever l’excédant de matière sur leurs sacs dans rent-a-locker, transformant ainsi un sac OO en une belle copie de Chanel -je crois), de fausse montres rolex ou de lunettes “designers”. Mais à Chinatown, la spécialité m’a semblé être le DVD. Le DVD mais de film à peine sortis en salle, avec toutefois une superbe jaquette, genre DVD officiel. Assez stupéfiant. J’ai bien sûr pas acheté, parce que je me demande comment réagiraient les douanes…


Ici, c’est un hot-dog avec… de la choucroute! Un MUST!!!

Je n’ai pas encore parlé de Times Square. J’y passais pourtant tous les soirs, vu qu’il y a de très nombreuses stations de métro qui y passent, et qu’il y a toujours de quoi occuper un peu la soirée…

J’ai aussi oublié de mentionner le Skyscraper Museum, musée des gratte ciel. Il m’a un peu déçu, enfin je m’attendais à quelque chose de plus intéressant et de plus complet sur la construction des buildings, mais rien, juste une grande salle et une expo sur le WTC. Même pas cette image pourtant mythique (lunch on the Empire State Building):

Alors oui, j’étais un peu déçu.

Le dimanche donc, après être rentré à 1h30 de Greenwich village qui ne m’a rien montré de particulier dans la mesure où nous ne voulions pas payer de PAFs pour entrer dans un bar, direction Liberty Island, pour y voir la statue de la Liberté. J’récupère mon billet, et s’en suis le pire moment d’attente. Ici, il y a deux séances de déshabillage. Une avant d’embarquer sur le bateau, et une avant de pénétrer dans le piédestal. Les vérifications sont toutes similaires, avec un truc rigolo c’est un détecteur de métaux (je pense) qui souffle de l’air avec différents jets!

Dans le piédestal, construit avec beaucoup de difficultés pour cause de manque de sous, il y a une expo sur la fabrication de la statue. C’est intéressant, mais un peu rapide, mais y avait il plus à dire? On peu monter jusqu’en haut du piédestal, d’où on peut regarder dans la statue, mais pas d’accès jusqu’à la torche… A noter qu’il faut réserver son entrée au moins deux jours à l’avance, pour s’assurer de faire cette partie…sinon on ne rentre pas!

La vue dur Manhattan est assez intéressante, et vaut le voyage vaut le coup ne serais ce que pour cela. A noter qu’il est possible de faire une croisière de 2h ou 3h (de jour ou de nuit) autour de l’île de Manhattan. Je pense que lors de mon prochain séjour…

On peut bien sur se promener sur l’île, et il y a même un audio guide qui retrace un peu la genèse de la statue, mais rien de plus que ce qui est marqué sur les panneaux. Donc, petite déception. Je veux dire, on en fait tellement un tralala de la dame verte, mais il n’y a pas tellement plus. Si, maintenant je peux dire “been there, done that”.
Le point positif c’est qu’il n’y avait pas trop de monde, vu le temps pas top et le vent plutôt froid qui soufflait. Il y a même eu de la neige, c’est pour dire!

Mais une mauvaise surprise peut parfois en cacher une bonne!

Il s’agit d’Ellis Island, que je n’avais pas prévu d’aller visiter, mais le hasard du trajet fit que c’est un passage possible sur la route pour New York.
Ellis Island, c’est le lieu où débarquaient les immigrants aux USA, afin d’y être trié et éventuellement acceptés. L’île n’est pas rénové en entier, et c’est bien triste, car des parties délabrées sont visibles depuis les bâtiments restaurés.

Ici, on nous comptes l’histoire de l’immigration aux USA, avec des photos, des témoignages (souvent, ceux de personnes qui étaient à l’époque de leur arrivée des enfants, mais le regard qu’ils portent dessus est bien intéressant) et un audio guide qui est lui super, avec des compléments des panneaux affichés… Bref, je me suis régalé pendant plusieurs heures (trois je crois), et je ne regrette pas cet arrêt!

Et c’est sur cette partie que se clôt le post du jour. Il est déjà bien tard, et même si je n’ai rien fait de la journée au travail (mais vraiment rien), je ne veux pas être creuvé pour demain. On sait jamais, des fois qu’il y ait quelque chose à faire pour moi…

 

 

Submit a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *